Tomates semi-séchées au four

Tomates semi-séchées au four

Une fois n’est pas coutume, cette recette se fait sans le Thermomix, je la classe ici car j’utilise les tomates semi-séchées dans plusieurs recettes du blog, j’en ai donc constamment besoin.

C’est la saison des tomates, certains croulent sous les grappes et c’est aussi une bonne manière de les conserver. A noter que les tomates semi-séchées se gardent moins longtemps que les tomates complètement séchées…

En plus nous pourrons constituer des jolis bocaux. On peut même les offrir, ça épate toujours la galerie quand on arrive à une réception avec un bocal artisanal bio et homemade sous le bras, mais attention à vos robes de soirées en soie sauvage, il ne faut pas qu’il reste de l’huile sur le bord!

Pour la conservation, il faut que l’huile d’olive recouvre entièrement les tomates. Parfois on se dit « horreur toute cette bonne huile qui s’en va ». Mais, non! Cette huile se conserve et est réutilisable dans les salades, elle sera même délicieusement parfumée.

Je dois dire que chez nous, les tomates séchées ne font pas long feu, d’ailleurs quand je sais qu’elles partiront dans la semaine, je n’ajoute pas d’huile au bocal. Déjà telles-qu’elles à grignoter à l’ apéro, elles partent comme des petits pains. Je prépare souvent aussi le pesto rosso que l’on mange avec des pâtes ou en dip sur un toast/biscotte ou comme mon mari sur ses tartines (dois-je rappeler qu’en Belgique, le midi, on mange des tartines?), dans les fameuses bouchées/madeleines apéro, et aussi dans une recette que les enfants adorent (qui n’est pas encore sur le site) à base de lait de coco, tomates séchées et cerfeuil…hum…Et sinon pour agrémenter des salades tout simplement!

Je choisis des tomates style Roma pour avoir un maximum de chair. 1kg de tomates s’étend parfaitement sur le lèche frite de mon four, et comme j’ai 3 plateaux + la grille, je peux, en une seule fournée cuire 4 kg de tomates. C’est pour l’économie d’énergie que c’est intéressant!

La préparation est simple, je coupe les tomates en 4 après les avoir soigneusement lavées, je verse le jus et les pépins dans le bol du Thermomix. Ah oui j’avais oublié de prévenir, je vais faire un gaspacho avec le jus des tomates, car je DETESTE le gaspillage!! Voici la recette du gaspacho, je pèse mon jus de tomate et je le soustrais à la quantité d’eau de la recette. Enfin on verra ça après!

Si vous avez de tomates cerise, dans sans cas je ne les vide pas, je les coupe en 2 et les étale face coupée vers le haut. La suite de la recette est la même.

On peut déjà préchauffer le four à 100 degrés.

J’étale les tomates sur un papier sulfurisé ou un tapis en silicone (uniquement sur la grille).

Je sale, je poivre, je parsème d’herbes de Provence, un filet d’huile d’olive et je saupoudre très légèrement de sucre de canne. Les quantités sont à voir en fonctions de vos goûts, je réalise cette préparation chaque année à la saison des tomates et j’ai toujours assaisonné à pouf (traduction: au pif). Je n’ai jamais suivi de recette. Une amie du Tennis, Nathalie, m’avait simplement décrit entre 2 balles comment elle procédait…Ca date d’il y a une bonne vingtaine d’années. Salut Nath, merci pour tes tuyaux!

Voilà pour la préparation c’est tout, et on y va pour 3h30 à 100 degrés au four. Personnellement je programme ma minuterie et je ne m’en occupe plus du tout.

C’est ici que je reprends la préparation de mon gaspacho andalou qui est une varie tuerie, ça énerve mes enfants quand je dis ça « tuerie » car je parle comme les « français »… au moins ici je ne dois pas traduire.

Comme celui-ci est prêt en 15 minutes, il me reste 3h15  de tranquillité. Alors moi je dois écrire mon article sur les tomates séchées pour mon blog, mais vous? Vous pouvez par exemple lire! Ah le pied!

Il faut que je parle de cet auteure américaine que j’adore, pour moi c’est presque Ken Follet en femme, et j’avoue que quand on commence à la première page, plus question d’écrire sur le blog, plus question de rien…on se hâte de lire la suite, et tous les moyens sont bons pour s’éclipser et lire. Barbara Wood! Un de mes préférés: Les Fleurs de l’Orient: L’histoire émouvante et fascinante d’une femme chinoise arrivée dans Chinatown à San Fransisco dans les années 20, mise en parallèle avec un suspens époustouflant qui se déroule à l’heure actuelle et mettant en scène sa descendance. Le lien entre l’ancien et le nouveau est la clé. Waow, j’ai envie de le relire tiens!!

Voici mes belle tomates: séchées, racrapotées, caramélisées et pas cramées (ce qui est foncé, ce sont les herbes)…parfait!

Je laisse tiédir et je stérilise les bocaux que je compte garder plus longtemps, c’est à dire que je les trempe dans l’eau bouillante et les laisse égoutter sur un essuie propre (Traduction: torchon? serviette? …un linge en fait). Dans ceux-la, je remplis les tomates et je tasse avec le dos d’une cuiller. Pour parfumer j’ajoute dans le bocal du romarin ou du basilic et/ou de l’ail, ce que j’ai de bon sous la main ou dans mon jardin (voici un article super intéressant pour apprendre comment cultiver ses épices et aromates, même dans un tout petit jardin).

Puis je couvre d’huile d’olive et je ferme et direction le frigo. Ce qui sera vite consommé va sans cérémonie dans un simple bocal de confiture (je mets quand même quelques aromates) et hop au frigo aussi.

Je ne veux pas me prononcer sur la polémique du temps de conservation, je ne dépasse jamais les 2-3 mois mais ça n’engage que moi. En général de toute façon, c’est parti bien avant.

La recette en bref sans les astuces.

Recette pour 1 à 4 bocaux de tomates séchées

-1 à 4 kg de tomates de type Roma à chair ferme

-Sel, poivre

-Huile d’olive (un peu pour la cuisson et beaucoup pour la longue conservation)

-Quelques pincées d’herbes de Provence ou thym ou origan séchés.

-Quelques pincées de sucre de canne.

-Herbes aromatiques et condiments parfumants frais au choix (romarin, basilic, ail, estragon,…)

Couper les tomates en 4, épépiner et récupérer le jus pour une soupe, ou un gaspacho

Etaler les quarts sur le plateau du four et saler, poivrer, ajouter des herbes sèches, un filet d’huile d’olive et parsemer de sucre.

Laisser sécher dans un four à 100 degrés pendant 3h30.

Pour la conservation, placer dans des bocaux, ajouter les aromates et couvrir d’huile. Puis placer au frigo.

La recette en pdf:

Bonne dégustation! Et n’hésitez pas à me donner votre avis.

A voir: La page des astuces thermomix

Pour ne rater aucune nouvelle recette, abonnez-vous gratuitement afin de les recevoir par email. Clic

 

 

 

Bouchées apéritives tomates-olives-feta

Bouchées apéritives tomates-olives-feta

Une très bonne idée pour un apéritif dinatoire, les bouchées peuvent se préparer la veille ou même se congeler.

Elles sont très légères et pleines de saveurs.

C’est en réalité une recette de madeleines salées (je ne l’ai pas tout de suite su…voir plus bas)! Mais on ne peut certainement pas appeler ceci des madeleines sans avoir Le moule du même nom. Si?

Cette recette me vient de ma très chouette voisine Barbara, et ce n’est pas n’importe qui, car,  son mari et elle, ont le restaurant le plus connu des étudiants de ma ville! Nous avions goûté (et pas oublié) ces délicieuses petites bouchées lors d’un cocktail dinatoire chez eux.

Barbara est une formidable working girl speedée et italienne, et on se voit presque toujours en coup de vent. Dommage d’ailleurs!

Et c’est dans un de ces coups de vent que j’ai capté ceci: « Tu sais moi je n’ai pas de recette, je mets tout à pouf (traduction, au pif) comme ça et hop au four! Voilà tu prends 1 ou 2 oeufs, bah ça dépend, du lait évidemment, faut bien fouetter (avec les gestes), ça devient de la mousse puis tu mets des olives, des tomates séchées, de la feta hum c’est plus moelleux, il faut plus ou moins 150g de farine si tu veux en faire 30, puis un peu d’herbes, hè, ça donne du goût, quoi d’autre, ah de la levure chimique, important! puis, ah oui tu ne mets pas de beurre, j’aime pas, de l’huile d’olive c’est mieux! Alors vas-y, essaie, tu me diras si c’est bon! Ciao je dois y aller. »

Il faut avouer que je n’ai pas réussi du premier coup car les proportions n’étaient pas top, la méthode et la cuisson hasardeuse. L’aspect n’était pas mal et prometteur mais fade, sec,….Depuis j’ai essayé quelques fois en modifiant à chaque fois les quantités… et on s’améliore petit à petit!

Un autre jour, Barbara me lance en passant en trombe avec sa grosse Audi…hè, j’ai oublié de te dire, il faut faire reposer la pâte pendant 1h au frigo, c’est hyper important, ben oui ce sont des madeleines!!! Mais! Eh!… Ah! ce sont des madeleines?…Oh!! Et je n’ai pas de moule à madeleines,… je mets la pâte dans le moule avant ou après le passage frigo???….Vroooom, elle est déjà partie.

Mon mari me dit que j’ai bien assez de moules Flexipan comme ça, « ton moule avec les petits ronds ira très bien »!… « tu veux dire mon Moule mini-tartelettes que j’ai depuis 16 ans (pour lui rappeler que je suis très raisonnable) »?…!

Il a raison mon moule n’a pas pris une ride et c’est vrai qu’elles sont mignonnes mes bouchées-madeleines rondes tout compte fait!

Je pense que cette recette pourrait aussi marcher sur un simple papier sulfurisé ou un tapis en silicone si on ne traine pas à les mettre au four après avoir formé les petits tas car la pâte est semi liquide.

Bon je reessaie alors, je n’y connais rien en madeleines, jamais essayé (je n’ai même pas de moule), on a des invités ce soir là…au pire j’ai des chips dans le placard!

J’insère le fouet dans le bol du Thermomix, je casse 2 oeufs entiers, j’ajoute 60g de lait entier et je fouette  1min/vit4, j’obtiens effectivement une mousse.

J’ajoute 40g de tomates semi-séchées (voici la recette), 40g d’olives dénoyautées (vertes), 100g de feta, 10-15 feuilles de basilic (je les coupe aux ciseaux sinon elles vont venir s’accrocher à mon fouet), 140g de farine, 1 cuiller à café de bicarbonate (je n’aime pas la levure chimique!), du sel, du poivre, une pincée d’herbes de Provence (ou de l’origan) et je fouette à nouveau 1min/vit3.

Et enfin un peu d’huile d’olive, 50g me paraît parfait après mes nombreux essais de dosages et 20sec/vit3.

Et voici, facile! Le seul souci quand on utilise le fouet du Thermomix, c’est d’enlever toute la pâte qui s’y accroche pour perdre le moins possible.

Bien-sûr que l’on peut réaliser cette recette à la main avec un cul de poule et un fouet… comme Barbara d’ailleurs!

Donc, comme je n’ai pas eu l’info, et pour plus de facilité, je réserve le bol entier de pâte au frigo pour une bonne heure.

Une heure, c’est beaucoup et c’est peu si on veut faire autre chose. Pour un apéro dinatoire, il y a beaucoup de dips qui peuvent être prêts en peu de temps. Par exemple la tartinade thon-carottes.

Si par contre on a rien d’autre à préparer, on peut aussi lire, comme ceux qui me suivent la savent, c’est un de mes hobbies favoris.

Je viens de terminer Les oreilles de Buster. L’auteur est la suédoise Maria Ernestam, décidément, j’ai lu par hasard quelques scandinaves ces dernières semaines!  Eva fête ses 56 ans et reçoit de sa petite fille un carnet pour écrire son journal intime. Il tombe à pic car Eva doit se libérer de nombreux secrets. Incroyable, une fois que le flux commence, on découvre une histoire terrible et passionnante qui tient la route et avec des nouvelles découvertes jusqu’à la dernière ligne. Choquée, oui je l’étais un peu au début, puis on comprend… Une belle histoire d’amour aussi. Je le conseille.

Quand je suis prête à répartir la mixture dans mes 30 alcôves rondes du moule mini-tartelettes je préchauffe le four à 200 degrés.

Et voilà c’est parfait, ça tombe vraiment tout juste (traduction: Il y a exactement assez de pâte pour les 30 empreintes). Alors ici j’ai ajouté ma touche personnelle pour un petit croustillant en surface, j’ai saupoudré de parmesan râpé… hum hum! Délire!

J’enfourne pour exactement 10 minutes et quand je retire ces petites merveilles du four, je les démoule directement pour les laisser refroidir sur une grille.

D’abord il faut savoir que ça sent très bon et ensuite que, si tout va bien, l’on va voir la petite bosse tant recherchée des madeleines (si on a le moule adéquat), ici elles sont gonflées et toutes rondes. très joli!

Lors de ce premier essai réussi, je dois dire que tout est parti en moins de temps qu’il ne faut pour l’écrire! Heureusement que j’ai crié HALTE…PHOTO pour mon blog!!! Avant que le plat ne soit vide!

Et voici. Miam! Avec un petit rayon de soleil en prime!

Voici la recette rapide pour 30 bouchées prêtes en 1h30.

-2 oeufs entiers

-60g de lait entier

-40g de tomates semi-séchées

-40 d’olives vertes dénoyautées

-100g de feta nature

-10-15 feuilles de basilic coupées aux ciseaux

-140g de farine

-1 càc de bicarbonate alimentaire

-sel, poivre, herbes de Provence (ou origan)

-50g d’huile d’olive

-25g de parmesan râpé

Insérer le fouet et déposer les oeufs et le lait et fouetter 1min/vit3

Ajouter tous les ingrédients sauf l’huile et le parmesan et fouetter encore 1min/vit3

Ajouter l’huile et fouetter 20sec/vit3

Placer la pâte au frigo pour 1h.

Préchauffer le four à 200 degrés

Répartir la pâte dans un moule à madeleines ou autre, saupoudrer de parmesan et enfourner 10min.

Démouler directement et laisser refroidir sur une grille.

Bon appétit, essayez d’en goûter une avant qu’elles ne soient toutes avalées!

Et la recette en PDF:Bouchées tomates olives feta

Et merci de me laisser un commentaire pour faire vivre le blog :-)!

A voir aussi: La page des astuces au Thermomix

 

Pour ne rater aucune recette, abonnez-vous gratuitement pour recevoir les nouveautés par email. Clic

 

 

 

 

 

Tartinade thon carottes

Tartinade thon carottes

Pour garnir des sandwiches ou des toasts pour un apéro dinatoire sain et plein de vitamines, cette recette change et les carottes donnent de l’éclat et de la couleur. Les enfants l’adorent.

Je propose souvent cette tartinade quand on a des invités surprise avec du pain cocotte fait maison ou mieux des petits pains italiens au romarin (j’en ai toujours en réserve au congélateur et je les réchauffe au besoin dans le grille-pain). Et on a toujours bien une boîte de thon qui traine dans un placard!

C’est même suite à un repas improvisé que j’ai du inventer ce dip en quatrième vitesse avec mon fond de frigo. Le résultat était tellement bon que je me suis empressée de noter les ingrédients qui m’étaient tombés sous la main ce jour là. On est parfois plus créatif dans l’urgence.  A méditer!

Et depuis on me la demande souvent (on c’est mon jury sévère: mes enfants!). En Belgique, il n’y a pas de cantine donc tous les matins, les enfants partent avec leur pique nique pour le midi (chez nous baguette maison garnie avec parfois (souvent) cette tartinade) J’ai donc eu le temps de fignoler les temps et les vitesses par après pour un résultat optimal.

Je pèle un éclat d’ail et j’ajoute du persil ou du basilic, ou les 2. Je mixe  5sec/vit7, et je racle bien-sûr.

Puis 2 échalotes et 2 carottes, du basique que l’on a toujours à la maison, ajoutés au bol en 2 ou 3 morceaux, je mixe 5sec/vit5. On obtient des petits copeaux, juste parfaits pour le look! On voit que la place des légumes est importante dans cette préparation et c’est ce qui est bon!

C’est déjà presque fini, j’égoutte une boîte de thon au naturel de 200g et je la transvase dans le bol.

C’est ici que ça devient marrant tellement c’est bête 🙂 2 cuillers à soupe bombées de mayonnaise (maison évidemment), 2 cuillers à soupe bombées de ketchup (maison de préférence…recette à venir), 4 cuillers à soupe bombées de fromage blanc, sel, poivre. Et mélanger 30sec/vit3. Fini!

Enfin moi je vérifie quand-même toujours l’assaisonnement, et j’ajoute si nécessaire, car il n’y a rien de pire qu’un dip fadasse (traduction: fade).

J’ai déjà remplacé la mayonnaise et le fromage blanc par 100g de Philadelphia (ou Saint Moret) mais c’est un peu sec alors hop j’ajoute un peu d’huile d’olive, ou du Boursin mais alors il faut moins saler!

Transvaser dans un beau pot ou tartiner directement les toasts, on peut décorer avec du romarin, du basilic, du persil, de la roquette…ce que l’on a sous la main ou dans le jardin.

On peut doubler les doses sans soucis dans le bol du Thermomix, mais attention , il ne se conserve que 2 jours au frigo, et vous verrez qu’une fois la recette terminée on a déjà une belle quantité.

Pour les grandes fêtes, je ne prépare jamais mes toasts à l’avance sinon ils ramollissent et je n’aime pas du tout ça! Je présente mes plats avec la tartinade au milieu d’un plateau, une cuiller ou une fourchette à disposition pour servir et le pain ou les toasts en vrac tout autour et chacun se sert, il seront frais et croustillants en bouche! Ce genre de plat présente très bien. J’en ai 3 ou 4 à la maison car je fais souvent des dips pour mes apéros dinatoires. Sauces pour légumes, sauces pour chips, sauce pour falafels, ou sauce pour boulettes de viande ou crackers, houmous, guacamole, etc…C’est pratique car on prépare les dips à l’avance, on coupe ses légumes à l’avance, on prépare ses boulettes ou ses falafels à l’avance et il n’y a plus qu’à les disposer. C’est sain et c’est joli.

On va me dire, wouais c’est pas nouveau, tout le monde fait ça! Eh bien la nouveauté tiendra dans l’originalité des dips alors! A suivre, j’en ai en réserve!

Sinon sans Thermomix avec une râpe et un bon couteau, c’est sans soucis!

La recette en 3 lignes

5 de 1 vote
Tartinade au thon
Temps de préparation
10 min
Temps total
10 min
 

Une tartinade qui change avec thon et légumes. Dip apéritif

Type de plat: apéritif, apéritif dinatoire, entrée, poisson, tartinade
Cuisine: actuelle
Portions: 1 plat
Ingrédients
  • 15 feuilles de basilic
  • 1 poignée de persil
  • 1 éclat d'ail
  • 2 échalotes coupées en 3
  • 2 carottes coupées en tronçons
  • 1 boîte de thon au naturel égoutté
  • 2 c. à soupe de ketchup
  • 50 g de mayonnaise, ou fromage blanc ou Philadelphia (type saint Moret) ou 25g de chaque
  • sel et poivre
Instructions
  1. Déposer dans le bol du Thermomix le persil, le basilic et 1 éclat d’ail mixer 5sec/vit7. Racler

  2. Ajouter les 2 échalotes et les 2 carottes et mixer 5sec/vit5.

  3. Ajouter 200g de thon au naturel en boîte égoutté, 50g  de mayonnaise (remplacer par le fromage blanc ou Saint Moret si régime), 2 càs de ketchup, sel et poivre et mélanger 30sec/vit3.

Notes

A déguster sur des toasts en apéro ou sur des tartines ou sandwichs au lunch. 

Bon appétit

par www.jemangedoncjevis.be

 

N’oubliez pas de mettre un commentaire si cette recette vous plait. Merci beaucoup.

A voir aussi: La page des astuces au Thermomix

Pour ne rater aucune nouvelle recette, abonnez-vous pour recevoir les nouveautés par email. Clic

Velouté aux lentilles corail et curcuma

Velouté aux lentilles corail et curcuma

C’est une recette toute simple mais qui déclenche toujours les ooh aahh c’est bon, c’est quoi?

Tellement facile que j’ai hésité à la ranger dans les basiques, mais non! Tout compte fait, ce velouté mérite bien sa page pour son goût original et festif.

Ceci me fait penser à un très chouette livre que j’ai lu en début d’année dans lequel pas mal de scènes se déroulent dans la cuisine avec une bonne soupe ou un bon café. Une belle découverte d’une auteure islandaise. Audur Ava Olafsdottir à vos souhaits! Bien que son nom soit quand-même plus facile à retenir que ce fameux volcan. Ce bouquin s’appelle L’Exception. Le narrateur est une jeune femme et jeune mère de jumeaux à qui le beau mari annonce le soir du réveillon de nouvel an qu’il la quitte pour quelqu’un d’autre…De là commence une remise en question pleine de finesse accompagnée d’une psychothérapie assez loufoque menée par son amie et voisine en échange de bons petits plats. C’est magnifiquement écrit, et avec beaucoup d’humour et d’humilité. J’ai adoré aussi découvrir comment on vit en Islande en hiver ou le soleil se lève à 11h30 et se couche à 15h… Et pourquoi l’exception? Vous le découvrirez dès les premières pages, je n’en dirai pas plus 🙂


Les ingrédients de base sont classiques, oignon, carotte, courgette, ail. Tout le monde a ceci à la maison n’est ce pas? Dans le petit panier bio de la semaine! Non?

Ce velouté est prêt à déguster en 30 minutes, montre en main top chrono!

-5 minutes pour laver et/ou éplucher 1 gros oignon, 4 carottes, 1 courgette et 3 éclats d’ail. On les dépose dans le bol du Thermomix et zwip 5sec/vit5. J’ajoute 20g d’huile d’olive.

-4 minutes pour faire suer les légumes 4min/120/vit1. A la sonnerie j’ajoute une cuiller à soupe bombée de bouillon de légume maison ou un cube de bouillon, 40g de lentilles corail et 600g d’eau.

-20 minutes pour cuire le velouté 20min/100/vit1 et à la sonnerie, sel, poivre et un peu de curcuma (celui-ci peut-être mis directement dans l’assiette si vous ne voulez pas que le couvercle du bol ne soit jaune jusqu’au prochain rayon de soleil voir astuces Thermomix).

-et je termine avec le décollage du mirage 2000: 30sec/vit6 en montant progressivement à vit10. Pour un velouté parfaitement onctueux et crémeux (alors qu’il n’y a absolument pas de crème!).

Il me reste 30sec de réserve au cas ou j’aurais perdu du temps lors d’une étape précédente.

Si vous trouvez le velouté trop épais, ajoutez un peu d’eau après avoir mixé car la capacité du TX a ses limites pour la vitesse 10 et remélangez 10sec/vit3. Il ne sera pas nécessaire de réchauffer sauf si vous voyez que la température est sous les 80 degrés. Moi je n’ajoute pas d’eau.

Ouf j’ai gagné! Un délicieux velouté original bien que presque classique…mais c’est le presque qui change tout!

En effet, ce sont les lentilles corail et le curcuma qui changent et qui donnent l’originalité de ce breuvage. Si vous saviez, de plus, quelles sont toutes les vertus du curcuma, vous en remettriez bien une rasade! Je vous conseille de lire cet article très intéressant.

Ce velouté est à présenter bien chaud dans une petite tasse ou un bol avec un peu de persil ou de basilic, et/ou un peu de poivre au moulin ou saupoudré de curcuma. miam!

Goûtez-le, savourez-le, dégustez-le…vous m’en direz des nouvelles!

« Nondidjos, qu’ c’est gai de boire une soupe ainsi! » (Traduction: Mince, comme c’est agréable de déguster ce velouté).

Note: Si vous avez un peu de temps devant vous, essayez la cuisson 30min/95°/vit1 afin de garder toutes les vitamines des légumes.

La recette en résumé pour 4 personnes, 30 minutes

Ingrédients:

-1 gros oignon

-1 belle courgette

-4 carottes moyennes

Les 3 légumes ensembles en proportions variables (si l’on veut changer) me font un total de 900g environ.

-3 éclats d’ail

-20g d’huile d’olive

-40g de lentilles corail

-600g d’eau

-1 càs bombée de bouillon de légumes maison ou 1 cube.

-sel, poivre

-1 càc bombée de curcuma!

La recette

Eplucher et/ou laver l’oignon, les carottes, la courgette et l’ail. Les déposer dans le bol du Thermomix et mixer 5sec/vit5. Racler et ajouter l’huile d’olive.

Faire suer 4min/120/vit1.

Ajouter l’eau, le bouillon et les lentilles et cuire 20min/100/vit1.

A la sonnerie, saler poivrer et ajouter le curcuma et mixer 30sec/vit6 en augmentant progressivement jusqu’à vit10

Bon appétit!

Voici le pdf si vous voulez imprimer la recette:Velouté lentilles corail et curcuma

La recette peut bien évidemment se réaliser sans le Thermomix mais pour l’effet velouté, il faudra un mixeur très puissant.

N’hésitez pas à partager cette recette en copiant le lien de mon blog si avez aimé et n’oubliez pas de me laisser un commentaire. Merci beaucoup!

A voir aussi: La page astuces avec le thermomix

Ne ratez aucune nouvelle recette, abonnez-vous gratuitement pour les recevoir par email. Clic

 

Salade vitaminée croquante

Salade vitaminée croquante

Cette salade prête en 5 minutes a tout pour plaire. Son croquant, son goût délicieux, ses multiples vitamines, son aspect coloré, son originalité.

J’ai découvert assez récemment que l’on pouvait consommer la betterave rouge crue. Jusqu’alors je la cuisais toujours à l’eau pour en faire des salades ou des mousses une fois refroidies.

Il est vrai qu’en voyant toute cette eau de cuisson rouge grenadine, filer dans l’évier, je me suis toujours dit que l’on perdait quelque chose… en fait cette eau de cuisson pourrait être recyclée!!??…Hum à méditer!

Donc le gros avantage de la manger sans cuisson, mis à part la vitesse de préparation, je ne l’apprends bien-sûr à personne, est de conserver toutes les vitamines et les bien-faits du légume cru.

Mais il n’y a pas que la betterave! Vous avez les carottes, la pomme, les noix, l’ail, l’échalote que du bon!

La recette est tellement rapide que j’ai pu récupérer une boulette monumentale avec mon amie Sylvie qui, un jour,  a débarqué chez moi à midi. C’est en l’apercevant par la fenêtre que je me suis rappelée l’avoir invitée à manger une petite salade (justement) entre filles. Oups!

Récupérage de situation: « Vois-tu Sylvie je vais te montrer comment on fait une délicieuse salade en 5 minutes avec mon Thermomix »… et ce que je ne dis pas: « je te rappelle amicalement que tu n’avais pas voulu venir à la démo chez moi un mois plus tôt…du coup j’ai raté le cadeau de la conseillère (zut!) »… Non ce n’est pas grave, Sylvie je t’adore, comment j’ai pu t’oublier???

Donc devant mon invitée, rapido (heureusement, j’avais la betterave car le reste des ingrédients, ce sont des bases que j’ai toujours à la maison): Après avoir lavé mes ingrédients: 1 éclat d’ail, 1 pomme avec ou sans la pelure coupée en 4, 2 échalotes coupée en 2, 1 grosse betterave rouge crue coupée en 4, 4 carottes coupées en tronçons de 5cm, quelques feuilles de basilic (coriandre c’est très bon aussi), et aussi un peu de menthe fraiche, une poignée de noix mélangées et le tout dans le bol. Tout ceci en papotant avec Sylvie évidemment!

Et là je mixe 3sec/vit5 sous les yeux ébahis de mon amieje racle et je regarde si ma salade est ok. Si je vois des gros morceaux, je remixe 1sec/vit5 (vraiment pas plus). Je transvase dans un saladier et hop sel, poivre, huile d’olive, crème balsamique. C’est prêt!

 

On peut assaisonner aussi avant de mixer alors c’est encore plus vite prêt. Mais je ne le fais pas car le nettoyage du bol est plus embêtant. Question de choix personnel.

Elle peut être servie en salade d’accompagnement avec un barbecue ou un rôti ou des fromages. Ou à midi avec des tartines (oui en Belgique le midi on mange des tartines!)

 

Mais aussi en entrée sur un tapis de salade verte, d’épinards frais ou de roquette. On peut la présenter avec un emporte pièce, elle se tient bien.

ou en apéro sous forme de verrines. Un délice coloré à ne pas manquer.

C’est tout simplement une tuerie…Sylvie m’en parle encore à chaque fois, « hum ta salade croquante que tu as fait le jour ou tu m’as oubliée »!!! Eh bien oui je lui ai tout avoué…

Alors en résumé la recette:

Pour une grosse salade pour 4-6 personnes (Elle se conserve au frigo même assaisonnée, elle est encore délicieuse le lendemain).

-1 ou 2 éclats d’ail

-1 ou 2 échalotes

-4 carottes

-1 grosse betterave rouge ou plusieurs petites

-1 pomme

-50 à 100g de noix mélangées

-5 feuilles de menthe

-20 feuilles de basilic ou de coriandre.

-sel, poivre

-Huile d’olive

-Crème balsamique ou vinaigre balsamique classique.

-Un peu de salade en déco si présenté en entrée.

Eplucher ou laver les carottes et les couper en 2 ou 3, éplucher les échalotes, éplucher les betteraves, les couper en 4, couper la pomme en 4 avec ou sans la peau.

Laver les feuilles de menthe et de coriandre.

Déposer tous les ingrédients sauf la salade dans le bol du Thermomix (ou sans Thermomix couper tous les légumes en très petits morceaux ou les râper et casser les noix avec un pilon).

Et mixer 3sec/vit5 racler et si nécessaire encore 1sec/vit5.

Pour la présentation on peut utiliser un emporte-pièce, la salade se tient bien.

Bon appétit

Voici la recette en pdf: Salade croquante vitaminéee

N’hésitez pas à partager cette recette si vous avez aimé et merci pour vos commentaires après dégustation.

A voir aussi: La page des astuces avec Thermomix

Abonnez-vous pour ne rien rater et pour recevoir gratuitement chaque nouvelle recette par email. Clic

Gaspacho andalou

Gaspacho andalou

 

Bien qu’il existe certainement des millions de recettes de gaspacho andalou sur internet, je tiens à partager le mien qui est certainement le vrai (lol).

En effet cette recette ancestrale me vient de la maman de mon beau-frère Miguel qui est « un vrai espagnol habitant en Belgique ».

Le jour ou ma belle-soeur a présenté son nouvel amoureux, Miguel, à ses parents, j’étais présente et également assez récente dans la famille. Ma belle maman qui détestait cuisiner avait eu l’idée ce jour là, de servir un gaspacho. Pour moi c’était une première, l’idée lumineuse de la soupe froide venait d’arriver en Belgique et je trouve franchement que ma belle mère avait fait un bel effort pour être branchée!

La malheureuse!!!!

Ma formidable belle-soeur que j’adore, était (doit-on garder l’imparfait?) légèrement (vraiment légèrement) sauvage, et pas toujours délicate avec sa maman: « Maman comment oses-tu servir un ersatz de gaspacho à un vrai espagnol dont la maman cuisine merveilleusement bien, et de plus la première fois qu’il met les pieds ici…la honte, l’horreur, qu’ai-je fait pour mériter ça,…C’est foutu, tu as tout gâché, il va prendre ses jambes à son cou et me quitter à tout jamais… »

N’ayez crainte, 30 ans plus tard Miguel est toujours là :-), mais il doit aussi se rappeler de cet épisode!

Je m’en souviens comme si c’était hier, du coup nous avons eu droit à un cours détaillé sur la manière exacte de réaliser un vrai gaspacho que je n’oublierai jamais. D’ailleurs j’y pense à chaque fois que je prépare cette soupe délicieuse.

Comme le gaspacho se boit bien frais, il est préférable de le préparer la veille.

Durée de préparation sans Thermomix, 1 heure. Avec le Thermomix 15 minutes.

Normalement on pèle un kilo de tomates bio (technique de l’eau bouillante) mais bien évidemment avec le Thermomix, plus besoin de les peler…j’ai gagné 45 minutes!

Donc je lave mes légumes en les frottant énergiquement comme toujours avec mon éponge magique. Et je les laisse tremper quelques minutes dans de l’eau additionnée de Bicarbonate alimentaire afin d’éloigner un maximum de « crasses » (traduction:saletés) et de produits chimiques de mes aliments.

Il y a donc dans mon bassin, 1 kg de tomates (l’idéal étant de prendre des tomates bien mûres), un concombre, un poivron vert.

Dans le bol je prépare 300g d’eau, 40g d’huile d’olive (4 cuillers à soupe), 30g de vinaigre de Xéres (du vinaigre balsamique pourrait faire l’affaire en l’absence de Miguel ou de sa maman), deux cuillers à café de sucre de canne. Mixture dans laquelle on peut déjà faire macérer 50g de vieux pain. Sel, poivre, classique!

Pendant ce temps j’en profite pour peler 3 échalotes, de l’ail, j’enlève les pépins d’un demi piment séché, tout ceci peut déjà rejoindre le reste des ingrédients dans le bol du Thermomix ou dans votre récipient dans lequel vous mixerez la soupe.

Je coupe grossièrement les légumes lavés et je les empile dans le bol. Un moment le bol sature, plus de place! Je ne me démonte pas, je ferme et je donne 3 coups de turbo…

Et voila qui est mieux, on peut continuer à remplir! Personnellement j’ajoute quelques feuilles de basilic dans le bol mais ce n’est pas dans la recette de base.

 

Alors tout y est? Le couvercle est bien en place?

Je mixe 10sec/vit5 et ensuite 1 minute position avion qui décolle alias la vitesse 10.

Là j’ouvre et je goûte pour rectifier l’assaisonnement. On a 2 litres de gaspacho. Je vérifie aussi si la soupe est assez liquide, si ce n’est pas le cas, et ceci dépend de la variété des tomates utilisées, il faudra ajouter de l’eau et malheureusement nous sommes déjà au maximum, ou à peu près, de contenance pour le bol du Thermomix. Dans ce cas, ici je sépare la soupe en 2 et j’ajoute de l’eau et je remixe en 2 fois. Mais attention qu’idéalement cette soupe est assez épaisse, il ne faut certainement pas trop la diluer. D’ailleurs il est extrêmement rare que je rajoute de l’eau, je me demande si je dois vraiment en parler. Quoique si je ne le fais pas, je pourrais avoir dans les commentaires : »mondje m’fe ta soupe c’est du béton armé nondidjos » (traduction: Mon Dieu ma fille, ton gaspacho est fort consistant, mince alors!), je préfère éviter.

Quand on verse la soupe dans les bocaux, la consistance peut paraître bizarre et épaisse mais après refroidissement, vous secouez bien la bouteille avant de servir, vous verrez, ce sera parfait!

J’avais des bocaux de coulis de tomate bio que j’avais gardé car je suis adepte du « ça peut toujours servir ». Ils sont parfaits pour contenir mon gaspacho au frigo pendant quelques heures, de préférence une nuit. Sinon ce genre de bouteilles vont très bien aussi.

Le gaspacho se sert en apéro dans des verrines par exemple ou en entrée, toujours agréable quand il fait chaud.

Je décore les tasses avec du basilic frais, et c’est bon, c’est sain et rafraichissant, un régal.

Et voici la recette en bref pour 2 litres de gaspacho (8-10 personnes)

-300g d’eau

-40g d’huile d’olive

-30g de vinaigre de Xeres

-2 càc de sucre de canne

-30g de pain ou chapelure

-1kg de tomates

-1 concombre

-1 poivron vert

-3 échalotes

-3 éclats d’ail

-1/2 piment séché

-sel, poivre

-Quelques feuilles de basilic en décoration (on peut aussi en mettre dans la préparation mixée).

 

Verser l’eau, l’huile, le vinaigre, le sucre et le pain dans le bol. Laisser imprégner le pain pendant le lavage des légumes.

Ajouter le reste des ingrédients et mixer 10sec/vit5 puis 1min/vit10.

Vérifier l’assaisonnement et la consistance.

Transvaser dans des bouteilles ou carafe et réfrigérer 24h.

Servir frais avec du basilic.

Sans Thermomix, on pèle les tomates et on mixe 4-5 minutes sinon tout pareil. Il vous faudra quand-même un mixeur assez puissant comme celui-ci par exemple.

Vous pouvez également imprimer le pdf: Gaspacho andalou

Bon appétit, alors n’est-il pas le meilleur??? A vos commentaires!

A voir aussi: La page des astuces avec Thermomix

 

Pour ne rater aucune recette, inscrivez-vous gratuitement pour recevoir chaque nouveauté par email.

Petits pains italiens au romarin

Petits pains italiens au romarin

Schiacciata au romarin d’Emanuela,

Emanuela est mon amie italienne, elle est florentine et je l’ai rencontrée à Cambridge.

Nous avions 18 ans, et en séjour linguistique en Angleterre avec EF, nous sommes tombées dans la même famille de « Oufs »… 🙂 C’était génial! Même si notre famille d’accueil était un peu spéciale et la bouffe déguelasse! Le résultat, une amitié qui dure depuis 30 ans (merci de ne pas calculer l’âge que nous avons!).

La maman anglaise nous préparait des infâmes tartines pour le midi, du pain blanc industriel en sachets sous vide, avec une pâtée que mon chat ne mangerait pas (ça filait à la poubelle avant 9h du matin). Le soir elle nous réchauffait des pizzas industrielles auxquelles elle ajoutait sa petite touche personnelle…des petits pois chimiques d’un vert fluo rivalisant avec le chewing gum de « Rabbi Jacob. »

Entre Emanuela et moi, ça a collé tout de suite, le premier jour, on se regardait quand les plats arrivaient et on éclatait de rire! Puis dans notre famille, il y avait une troisième fille. Une flamande, très sérieuse, très intelligente, qui parlait magnifiquement anglais (ce qui était loin d’être notre cas), elle s’entendait bien avec la famille et ne nous adressait ni un mot, ni un regard. Ca n’a pas collé.

Bref, Manu et moi avons continué à nous écrire, à nous voir tous les ans, elle a appris le français et moi pas l’italien. Aujourd’hui elle habite Bruxelles à 20 km de chez moi.

Quand mes filles étaient petites, Manu était obligée de leur faire des pizzas à chaque fois qu’elle mettait un pied dans la maison. A l’époque, ça me stressait un peu car après ces séances, il y avait toujours de la farine partout.

Depuis que j’ai le Thermomix et que je fais « tout » moi-même, il y a tous les jours de la farine partout…je suis moins traumatisée…je gère.

Les schiacciata de Manu, c’était le petit plus après les pizzas, la cerise sur le gâteau, elle façonnait ces petits pains avec les restants de pâte à pizza et les enfants en étaient dingues!

Quand le TX est arrivé à la maison, les enfants ont tout de suite dit que si cet appareil pouvait remplacer Manu en matière de pizza, il pourrait également le faire en matière de schiacciata.

Mais oui tout à fait et c’est une réussite à chaque fois!

La technique avec le Thermomix est très simple:

Pour 8 petits pains, je verse dans le bol 150g d’eau, 100g de lait et 20g de levure fraiche ou un sachet de levure sèche de Bruggeman. Chauffer 2min/37/vit2. J’ajoute 500g de très bonne farine à pain bio, 1 cuiller à soupe d’huile d’olive et 2 cuillers à café rases de sel. et je pétris 2min/mode pétrin. Entendons-nous bien, Thermomix pétrit.

Je laisse la pâte dans le bol pendant 20 minutes puis là j’interviens, je peux le faire, manu l’a fait très souvent devant moi. Cette pâte ne colle pas, c’est cool.

D’abord, sans trop de manipulations, je forme un boudin sur un tapis en silicone (ou un autre plan de travail) que je découpe avec ma spatule en 8 parts égales.

Je les laisse gonfler 20 minutes s’il fait chaud dans la pièce (S’il fait caillant, il vaut mieux les couvrir et/ou les mettre près d’un radiateur).

On préchauffe le four à 250 degrés. Et on sort la grille.

Puis, pour chaque pâton, je forme rapidement une boule, que j’aplatis avec la paume de la main et je plante mes doigts pour modeler une quinzaine de cratères dans la pâte. Il ne faut pas avoir des longs ongles!

Cette action va empêcher les petits pains de former une boule. A ce stade mes pains sont installés sur le tapis en silicone et iront dans le four dans cette même position, je place la grille du four sous mon tapis (vous pouvez utiliser aussi du papier sulfurisé).

Après je verse de l’huile d’olive et je l’étale avec un pinceau (ou comme Manu, avec les doigts) sur la face supérieure de mes pains:

Il ne reste qu’à parsemer avec du romarin séché du jardin et de la fleur de sel.

Et hop au four pour 12-13 minutes.

Miam!

Nous les dégustons surtout à l’apéro, seuls ou pour tremper dans des dips. Je coupe alors des lamelles que je dispose autour du pot de sauce pour un apéro sympa. Ou avec du « Boursin » maison, miam!

On peut également les congeler et les sortir un à un en cas de besoin, je les réchauffe en 2 minutes dans le grille-pain grâce à leur forme plate, pas besoin d’allumer le four.

Les enfants les décongèlent à volonté quand ils ont une « petite envie saine », ou quand ils n’ont pas le temps de manger, ils vont le grignoter en marchant.

Avec cette recette de pâte, on peut faire des pizzas aussi, mais on peut également faire un grand pain plat à partager pour un apéro dinatoire par exemple.

Sans Thermomix, c’est pareil, sauf que l’on doit délayer la levure avec une fourchette dans un mélange eau-lait tiède, et on pétrit à la main.

La recette en bref

Comme d’habitude chez moi, bio, local, fairtrade dans la mesure du possible.

Petits pains italiens
Temps de préparation
10 min
Temps de cuisson
35 min
Temps total
1 h
 

Pains délicieux au romarin et à la fleur de sel

Type de plat: apéritif, apéritif dinatoire, Breakfast, pain, petit déjeuner
Cuisine: Italienne
Ingrédients
  • 1/2 cube de levure =20g ou 1 sachet de levure sèche de boulanger
  • 150 g d’eau
  • 100 g de lait
  • 500 g de farine
  • 1 c. à s d’huile d’olive pour la pâte
  • 2 c. à c de sel
  • huile d’olive à discrétion pour badigeonner les pains
  • plusieurs pincées de romarin séché
  • Fleur de sel
Instructions
  1. Verser l’eau (150g) et le lait (100g) avec la levure dans le bol, 2min /37°/vit 2

  2. Ajouter la farine (500g), l’huile (1 càs) et le sel (2 càc). Pétrir 2min/mode pétrin

  3. Laisser lever 25 min dans le bol ou dans un saladier couvert.

  4. Préparer la grille avec un papier de cuisson ou un tapis en silicone.

  5. Après 25 min, sur votre plan de travail former un boudin avec la pâte et couper 8 portions (ou plus ou moins). Former ensuite rapidement une boule avec chaque pâton, l’aplatir avec la main en laissant minimum 1,5 cm d’épaisseur, former des trous avec les doigts sur la face supérieure pour que les pains restent plats. (Gestes brefs). Etaler les pâtons sur le tapis.

  6. Badigeonner les pains d’huile d’olive avec un pinceau, ajouter quelques grains de fleur de sel et un peu de romarin.

  7. Allumer le four et régler 250 degrés. Placer directement les pains dans le four froid pour permettre une 2e pousse pendant le préchauffage. Retirer les pains après 30-35min.

Notes

Tout bon, tout chaud...ou réchauffé au grille-pain...Miam

par www.jemangedoncjevis.be

Bravo! Bon appétit! Dites-moi si cela vous plait! Abonnez-vous à mes recettes si vous les aimez :-). Clic

A voir: La page des astuces avec Thermomix