Tomates semi-séchées au four

Partageons joyeusement

Une fois n’est pas coutume, cette recette se fait sans le Thermomix, je la classe ici car j’utilise les tomates semi-séchées dans plusieurs recettes du blog, j’en ai donc constamment besoin.

C’est la saison des tomates, certains croulent sous les grappes et c’est aussi une bonne manière de les conserver. A noter que les tomates semi-séchées se gardent moins longtemps que les tomates complètement séchées…

En plus nous pourrons constituer des jolis bocaux. On peut même les offrir, ça épate toujours la galerie quand on arrive à une réception avec un bocal artisanal bio et homemade sous le bras, mais attention à vos robes de soirées en soie sauvage, il ne faut pas qu’il reste de l’huile sur le bord!

Pour la conservation, il faut que l’huile d’olive recouvre entièrement les tomates. Parfois on se dit « horreur toute cette bonne huile qui s’en va ». Mais, non! Cette huile se conserve et est réutilisable dans les salades, elle sera même délicieusement parfumée.

Je dois dire que chez nous, les tomates séchées ne font pas long feu, d’ailleurs quand je sais qu’elles partiront dans la semaine, je n’ajoute pas d’huile au bocal. Déjà telles-qu’elles à grignoter à l’ apéro, elles partent comme des petits pains. Je prépare souvent aussi le pesto rosso que l’on mange avec des pâtes ou en dip sur un toast/biscotte ou comme mon mari sur ses tartines (dois-je rappeler qu’en Belgique, le midi, on mange des tartines?), dans les fameuses bouchées/madeleines apéro, et aussi dans une recette que les enfants adorent (qui n’est pas encore sur le site) à base de lait de coco, tomates séchées et cerfeuil…hum…Et sinon pour agrémenter des salades tout simplement!

Je choisis des tomates style Roma pour avoir un maximum de chair. 1kg de tomates s’étend parfaitement sur le lèche frite de mon four, et comme j’ai 3 plateaux + la grille, je peux, en une seule fournée cuire 4 kg de tomates. C’est pour l’économie d’énergie que c’est intéressant!

La préparation est simple, je coupe les tomates en 4 après les avoir soigneusement lavées, je verse le jus et les pépins dans le bol du Thermomix. Ah oui j’avais oublié de prévenir, je vais faire un gaspacho avec le jus des tomates, car je DETESTE le gaspillage!! Voici la recette du gaspacho, je pèse mon jus de tomate et je le soustrais à la quantité d’eau de la recette. Enfin on verra ça après!

Si vous avez de tomates cerise, dans sans cas je ne les vide pas, je les coupe en 2 et les étale face coupée vers le haut. La suite de la recette est la même.

On peut déjà préchauffer le four à 100 degrés.

J’étale les tomates sur un papier sulfurisé ou un tapis en silicone (uniquement sur la grille).

Je sale, je poivre, je parsème d’herbes de Provence, un filet d’huile d’olive et je saupoudre très légèrement de sucre de canne. Les quantités sont à voir en fonctions de vos goûts, je réalise cette préparation chaque année à la saison des tomates et j’ai toujours assaisonné à pouf (traduction: au pif). Je n’ai jamais suivi de recette. Une amie du Tennis, Nathalie, m’avait simplement décrit entre 2 balles comment elle procédait…Ca date d’il y a une bonne vingtaine d’années. Salut Nath, merci pour tes tuyaux!

Voilà pour la préparation c’est tout, et on y va pour 3h30 à 100 degrés au four. Personnellement je programme ma minuterie et je ne m’en occupe plus du tout.

C’est ici que je reprends la préparation de mon gaspacho andalou qui est une varie tuerie, ça énerve mes enfants quand je dis ça « tuerie » car je parle comme les « français »… au moins ici je ne dois pas traduire.

Comme celui-ci est prêt en 15 minutes, il me reste 3h15  de tranquillité. Alors moi je dois écrire mon article sur les tomates séchées pour mon blog, mais vous? Vous pouvez par exemple lire! Ah le pied!

Il faut que je parle de cet auteure américaine que j’adore, pour moi c’est presque Ken Follet en femme, et j’avoue que quand on commence à la première page, plus question d’écrire sur le blog, plus question de rien…on se hâte de lire la suite, et tous les moyens sont bons pour s’éclipser et lire. Barbara Wood! Un de mes préférés: Les Fleurs de l’Orient: L’histoire émouvante et fascinante d’une femme chinoise arrivée dans Chinatown à San Fransisco dans les années 20, mise en parallèle avec un suspens époustouflant qui se déroule à l’heure actuelle et mettant en scène sa descendance. Le lien entre l’ancien et le nouveau est la clé. Waow, j’ai envie de le relire tiens!!

Voici mes belle tomates: séchées, racrapotées, caramélisées et pas cramées (ce qui est foncé, ce sont les herbes)…parfait!

Je laisse tiédir et je stérilise les bocaux que je compte garder plus longtemps, c’est à dire que je les trempe dans l’eau bouillante et les laisse égoutter sur un essuie propre (Traduction: torchon? serviette? …un linge en fait). Dans ceux-la, je remplis les tomates et je tasse avec le dos d’une cuiller. Pour parfumer j’ajoute dans le bocal du romarin ou du basilic et/ou de l’ail, ce que j’ai de bon sous la main ou dans mon jardin (voici un article super intéressant pour apprendre comment cultiver ses épices et aromates, même dans un tout petit jardin).

Puis je couvre d’huile d’olive et je ferme et direction le frigo. Ce qui sera vite consommé va sans cérémonie dans un simple bocal de confiture (je mets quand même quelques aromates) et hop au frigo aussi.

Je ne veux pas me prononcer sur la polémique du temps de conservation, je ne dépasse jamais les 2-3 mois mais ça n’engage que moi. En général de toute façon, c’est parti bien avant.

La recette en bref sans les astuces.

Recette pour 1 à 4 bocaux de tomates séchées

-1 à 4 kg de tomates de type Roma à chair ferme

-Sel, poivre

-Huile d’olive (un peu pour la cuisson et beaucoup pour la longue conservation)

-Quelques pincées d’herbes de Provence ou thym ou origan séchés.

-Quelques pincées de sucre de canne.

-Herbes aromatiques et condiments parfumants frais au choix (romarin, basilic, ail, estragon,…)

Couper les tomates en 4, épépiner et récupérer le jus pour une soupe, ou un gaspacho

Etaler les quarts sur le plateau du four et saler, poivrer, ajouter des herbes sèches, un filet d’huile d’olive et parsemer de sucre.

Laisser sécher dans un four à 100 degrés pendant 3h30.

Pour la conservation, placer dans des bocaux, ajouter les aromates et couvrir d’huile. Puis placer au frigo.

La recette en pdf:

Bonne dégustation! Et n’hésitez pas à me donner votre avis.

A voir: La page des astuces thermomix

 

 

 


Partageons joyeusement

15 réflexions au sujet de « Tomates semi-séchées au four »

  • 24 août à
    Permalink

    Je croule sous les tomates cette année. J’ai déjà fait chauffer le concurrent du thermomix (i-cook’in) 3 fois déjà pour de la sauce tomate. J’en ai plein dans le congélateur. DU coup des tomates séchées ça change et on aime bien ça aussi chez nous. Merci pour la recette

    Répondre
  • 8 août à
    Permalink

    Testée et approuvée ! C’est un délice, et je vais du coup essayer également les autres recettes que tu m’as proposé sur le momix village avec les tomates de mon jardin…. Merci ;-)💋

    Répondre
    • 8 août à
      Permalink

      Bonne idée! N’hésite pas à me laisser tes commentaires, c’est ce qui fait vivre le blog! Merciii

      Répondre
  • 1 août à
    Permalink

    Bravo Valerie. Super recette que je valide à 100%.
    Je t’encourage à continuer j’ai beaucoup de plaisir à te lire.

    Répondre
  • 1 août à
    Permalink

    Merci Valerie pour cette recette. C’est délicieux, je la valide.
    De plus, je remplis mon frigo de beaux bocaux en verre. Ça fait vraiment pro! Bravo 👍🤗👍

    Répondre
    • 30 juillet à
      Permalink

      Chouette tu me feras une photo? 😉

      Répondre
  • 30 juillet à
    Permalink

    J’ai déjà fait plusieurs recettes de votre blog ,voilà la suivante car j’ai beaucoup de tomates merci pour votre travail ça nous rend bien service

    Répondre
    • 30 juillet à
      Permalink

      Avec plaisir!

      Répondre
  • 27 juillet à
    Permalink

    Oh..jadore vous lire…et merci pour la recette je teste des demain..au plaisir de vous lire…

    Répondre
    • 27 juillet à
      Permalink

      Merci beaucoup! A bientôt alors 🙂

      Répondre
  • 27 juillet à
    Permalink

    Celles qu’on achète en magasin sont tellement salées… contrairement à celles de cette recette. Ca donne envie de l’essayer.
    Merci de ce partage

    Répondre
    • 27 juillet à
      Permalink

      Oui ici on contrôle la quantité de sel! 😉

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *